Le feuilleton présidentiel (Episode 3) : Eric Zemmour

C’est avec plaisir que je vous retrouve pour ce troisième épisode du feuilleton présidentiel, dont le nombre de vues est grandissant, je vous en remercie au passage.

Ce dernier a pour objectif de décortiquer le programme de chaque candidat et de lui attribuer une note finale. Le format restera le plus concis possible, avec pour l’espoir que toutes et tous puissent se faire une opinion sur le candidat en question facilement. Ces analyses me sont naturellement propres, et n’étant pas candidat, mon objectif est davantage de lancer des pistes de réflexion à travers mes commentaires, que de convaincre.

Bien évidemment, et quel que soit votre choix final, je vous engage vivement à vous rendre aux urnes en avril prochain !

Au passage, je vous invite aussi à donner votre note personnelle sur le programme des candidats dans les commentaires.

C’est parti !

C’est à travers 18 thématiques que l’ancien journaliste de 63 ans présente son programme présidentiel (source : https://programme.zemmour2022.fr).

Sur le plan de la sécurité, j’applaudis tous les candidats qui proposent un renforcement des mesures et des moyens, toujours bienvenu. La France devient de plus en plus un pays d’insécurité, de violences, de harcèlements… Afin de sourcer cette opinion, voici l’entretien accordé par Pierre-Marie Sève (ici).

La première mission de l’Etat étant de défendre ses citoyens, je pense que sur ce domaine Eric Zemmour a de très bonnes propositions. Cependant, je suis plus sceptique sur la suppression des aides sociales aux parents des mineurs délinquants. Je trouve que c’est un brin simpliste, et démagogique. Par exemple, une mère célibataire débordée malgré toute la bonne volonté – comme cela peut arriver malheureusement – n’est pas dans le même cas que des parents laxistes. Un jour, une mère m’a dit « tu sais, je suis une femme seule face à mon adolescent de 16 ans qui est plus grand que moi, plus fort que moi, il me fait peur ».

Pourrait-on aussi ouvrir le débat sur la nécessité de former les parents ? Beaucoup disent qu’être parents est un métier après tout. Et un métier s’apprend, surtout dans une société où les repères ont souvent disparu, et dont certaines méthodes ne sont pas les bonnes. Et cela pourrait permettre de faire baisser le nombre d’enfants battus, d’enfants traumatisés, d’enfants dépressifs, de parents dépassés… Le gouvernement et les associations insistent, à juste titre, sur l’importance de ne pas frapper son enfant, de ne pas lui faire du chantage (« si tu fais tes devoirs, tu pourras jouer »). Mais qui connaît l’alternative à ces méthodes « naturelles » ? Alors la morale, c’est bien, mais la transmission des méthodes qui marchent, c’est mieux. Un vrai bien pour toute la famille ! Petit article instructif pour les parents qui seraient intéressés par ces questions (ici).

Assez bon programme économique, même si de la tiédeur se fait sentir. Il faudrait aller beaucoup plus loin. Je suis juste étonné par deux propositions, à savoir le remboursement de 50% des frais de carburant par l’employeur, ainsi que la création d’une prime au mérite.

La première, parce que les entreprises doivent déjà assumer de lourdes charges, et qu’il ne sert à rien que le candidat de Reconquête propose une baisse si finalement cela débouche sur d’autres hausses, même si les baisses restent supérieures. Et puis connaissant le monde de l’entreprise, malheureusement il y aura toujours des patrons réticents à vous embaucher car vous habitez plus loin qu’un autre, ou que vous avez des frais d’essence contrairement à autre demandeur d’emploi qui vient en bus tous les jours. Une sorte de discrimination économique à l’embauche.

La seconde, parce qu’elle ne contient aucune précision ni objectif, et que cela peut vite déboucher sur des contestations, sur des accusations de favoritisme… Je pense qu’augmenter les salaires et permettre une économie oxygénée fera déjà le nécessaire, et ce sera pour tout le monde.

Le candidat a donc décliné son programme d’immigration, très présent dans son discours, en trois parties. Seule la dernière me paraît totalement juste et conforme aux idées que je me fais de l’immigration, dont ma famille paternelle est issue. J’estime que donner la chance à des étrangers de construire leur vie ici, dans notre beau pays, mérite a minima le respect que la majorité des immigrés ont eux-mêmes pour la France. Il n’est pas question de ternir l’image de ces derniers, dont certains deviennent Français, sur l’autel de gens qui ne méritent nullement notre accueil. Ces brebis galeuses ne sont pas les bienvenues, et c’est également la politique de l’immense majorité des pays dans le Monde. Simple logique.

Pour le reste, il y aurait beaucoup à dire et même si je partage certaines propositions, je ne crois pas que le radicalisme exacerbé puisse honorer notre pays. J’ai déjà expliqué à plusieurs reprises sur ce blog mon opinion sur l’immigration, comme dernièrement ici.

Bon programme de justice. Je ne reviens pas sur mon opposition à la suspension des aides sociales, développée ci-dessus.

Rien à signaler.

Outre les circuits courts pour la restauration collective, je n’accroche pas à ces idées pour un tas de raisons. Mais comme je ne veux pas faire long, je noterais simplement la volonté de mettre fin à la sur-transposition dans notre droit des normes européennes, pour laquelle je recommande à Monsieur Zemmour de mettre directement fin à notre participation à l’UE. Ce sera plus légal, et plus productif. Si vous en doutez : ici.

La bourse de 10.000 € est très surprenante. Outre la différence de traitement que cela crée entre les familles rurales et urbaines, je ne vois pas l’utilité réelle. Même chose que la construction de nouvelles grandes surfaces. C’est aux consommateurs de choisir s’ils préfèrent la qualité à l’industriel, pas au pouvoir exécutif. Mais pour cela, il faudrait qu’ils aient les moyens, et la connaissance réelle des produits et de leurs utilisations dont je parle longuement aux deux précédents feuilletons présidentiels (l’école doit apprendre à lire, à écrire, à calculer, et à manger).

Plusieurs propositions y sont répétées, je n’y reviens donc pas, et malgré de bonnes idées, je note une volonté de taxe carbone au niveau européen. Là encore, ce n’est pas la France qui va dicter quoi que ce soit, il ne s’agira donc pas « d’exiger », mais de proposer aux 26 autres membres. D’ailleurs, Michel Negynas explique fort bien l’impossibilité de mettre une telle taxe en place (ici).

Favorable à toutes ces propositions, sauf la dernière, déjà expliquée aussi ci-dessus.

Je pense que ces propositions ne sont réellement pas à la hauteur des enjeux et des défis. Ce sont des idées très cosmétiques, et passéistes, mais je ne vois rien de révolutionnaire. En effet, dans le classement PISA de 2018, la France se place entre le 20ème et le 26ème rang sur les 79 pays présents aux enquêtes de l’OCDE. Sur les 36 pays de l’OCDE en 2018, la France se situe entre le 15ème et le 21ème rang (comme l’Allemagne). Je ne pense pas que rétablir la blouse et augmenter la sévérité disciplinaire suffise à nous hisser au top 5.

Je vais m’abstenir de trop m’étendre sur cette thématique de l’union européenne, étant pour un frexit salvateur. J’invite, une nouvelle fois, à découvrir ma liste non exhaustive de raisons (ici). Le seul conseil que je puisse donner aux lectrices et lecteurs : posez-vous la question de comment fonctionne l’ue, de l’utilité de ses institutions, de son coût, ainsi que de son principe d’unanimité (et non de majorité) en cas de modification des traités. Je pense donc que tous les candidats qui promettent une autre union européenne mentent, puisqu’ils ne peuvent que l’espérer, mais pas l’imposer aux autres Etats membres.

En introduction de cette thématique, je confesse mon étonnement sur son nom. Et dans mon esprit compassionnel, je me demande l’effet que cela aurait eu sur moi si un candidat à la présidentielle avait intitulé « christianisme » un volet de son projet. Je vous laisse choisir la réponse en fonction de votre sensibilité. Bref. Concernant les propositions, du Zemmour tout craché.

Certes, Il y a des problèmes avec des intégristes, de manière indéniable et souvent dénoncés par les Français musulmans eux-mêmes, mais est-ce une raison pour que l’ancien polémiste sorte son char d’assaut et démolisse encore plus notre société ?

Comme je ne suis pas musulman, je vais donc en citer un qui est très connu. En l’espèce, le roi Hassan II, qui n’était pas moins que le deuxième roi du Maroc, descendant du dernier messager de l’Islam, et commandeur des croyants (je pense que l’argument d’autorité n’est pas à remettre en cause). Dans plusieurs émissions des années 80/90, il expliquait la chance que la langue française avait d’avoir deux mots séparés, là où l’anglais n’en avait qu’un. A ce propos, je pense qu’une petite pause culturelle et sémantique n’est pas inutile car il devient insupportable d’entendre parler certaines figures médiatiques ignorantes de la question, souvent par fainéantise, et parfois par simple haine de la croyance en général, tromper le grand public.

Il y a en effet les fondamentaux d’une religion, qui contrairement à ce que dit Marine Le Pen n’est pas l’intégrisme. Les juifs, les chrétiens, les musulmans, les bouddhistes et les autres sont généralement fondamentalistes, dans le sens où ils respectent les bases de leur religion. L’Islam compte 5 bases, à savoir la croyance en un Dieu unique, l’aumône, le pèlerinage à la Mecque, le jeûne un mois par an, et enfin la prière 5 fois par jour. Je mets quiconque au défi de prouver en quoi ces fondements sont contraires à la France, et à son régime républicain. Cela est valable pour le chrétien que je suis, comme des millions de Françaises et Français croyants, et qui respecte les fondements du christianisme sans être un « problème » pour mon pays ni pour son régime.

Vient ensuite l’intégrisme, qui est minoritaire dans les religions en France, et qui est souvent le fruit de gens ignorants, rétrogrades et contre-productifs. C’est ce dernier qu’il faut combattre par le savoir, et si nécessaire, par la justice lorsqu’il nuit à la paix sociale.

D’ailleurs, Hassan II expliquait dans un très bel entretien que l’ignorance ne pouvait amener qu’à l’intolérance. Rendez-vous ici si vous souhaitez être plus « avertis » sur ce sujet. N’oublions pas que nous sommes frères et sœurs en tant que Françaises et Français, que la devise nationale est « Liberté, Egalité, Fraternité« . Rappelons-nous que nous sommes voisins, parfois de différentes confessions religieuses au sein d’une même famille, et que beaucoup de pays savent vivre paisiblement dans de pareilles conditions. Quand la France atteindra ce niveau de maturité ? Bientôt, je l’espère. Je n’oublie pas non plus les non-croyants, dont beaucoup ont envie de chérir la laïcité comme d’un moyen de vivre ensemble, et non comme d’une arme antireligion et antithéiste brandie par les intégristes de la laïcité, ignorants eux aussi du sens profond de ce concept. Environ la moitié de notre peuple est constituée de croyants, ne l’oublions pas.

De très bonnes propositions. La fraude sociale, fiscale et en tout genre n’est pas acceptable. Nous sommes un pays généreux, parfois trop si l’on prend en compte notre dette abyssale et si l’on compare avec nos voisins, et il est donc normal qu’en retour les bénéficiaires « jouent le jeu » avec respect.

Je ne suis pas un fin connaisseur de la question, mais je vois d’un bon œil ces propositions pertinentes.

De bonnes propositions dans l’ensemble, sauf la bourse en territoire rurale, que j’ai déjà expliqué, ainsi que sur l’expulsion des criminels et délinquants sexuels binationaux. Autant étrangers je le comprends, autant binationaux je le déplore puisqu’ils sont, par définition, Français, et qu’il faut donc prendre nos responsabilités. Pour le reste, en effet il faut régler définitivement le problème des personnes violentes au sein de leur foyer, avec des mesures qui, pour le coup, doivent être fermes et sans compromission.

Excellentes propositions.

Excellent programme là aussi, car pertinent tout en étant réaliste. Le service militaire volontaire, je suis complètement pour, l’ayant fait moi-même sous une forme de contrat « lambda ». J’aurais voulu que ce soit prévu directement sous une forme de service militaire, et non de militaire de métier, il y a 11 ans. Pareil pour l’OTAN, dont j’espère la sortie du commandement intégré, sans en venir à la sortie tout court. Du moins, pour le moment.

Rien à signaler. Bonnes propositions, même si ce sera compliqué de les appliquer entièrement dans le cadre unioniste.

Eric Zemmour a de très bonnes idées, un programme très alléchant sur certains points comme sur la justice, la politique de défense, la politique étrangère, sur les entreprises… Mais malheureusement, son extrémisme et sa vision purement idéologique sur certains autres domaines créent une distance philosophique. Je reste également sur ma faim concernant la politique de l’école, très importante à mon sens. En effet, j’attache plus d’importance à certains sujets que d’autres, comme vous sans doute, et ce sont ces sujets qui comptent le plus de « points » dans ma note finale. Par ailleurs, ses ambitions utopistes de changer l’union européenne sans prendre en compte la règle de l’unanimité, et sa volonté d’imposer aux autres Etats membres les intérêts français, annoncent des déconvenues majeures en cas de victoire.

Je pense donc que la note la plus appropriée est : 5 / 10.

Et vous ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s